Comportement de fuite ou attaque

Quand nous ne sommes pas bien, nous adoptons un comportement de fuite ou attaque…

C’est le cerveau reptilien, la partie animale qui est en nous, qui agit.

Nous allons avoir une situation désagréable, nous allons fuir, ou bien nous allons croire que quelqu’un va nous vouloir du mal, nous allons l’attaquer…

Ce comportement de fuite ou attaque est très connu dans les actes, dans les attitudes.

Mais il en va de même pour nos émotions.

Nous sommes incarnés pour vivre nos émotions, mais notre ego, voulant nous protéger, va mettre en œuvre des stratégies pour ne pas laisser vivre ces émotions.

Il va aller dans la fuite, nous allons nous réfugier dans une addiction, nous réfugier dans la suraction, dans la fuite du silence avec nous-même…

Ou bien, il va aller dans l’attaque, c’est-à-dire que nous rejetons l’émotion que nous vivons.

Je ne veux pas de cette colère, je rejette cette colère, je ne suis pas coléreux, je ne veux pas être colérique…

Le principe est le même, nous sommes dans le triangle de Karpman, dans le déni de nos responsabilités, et nous répondons à notre programme inconscient en mode automatique.

Ce sont ces comportements qui détruisent l’humanité, mais bien avant cela, qui altèrent notre propre bonheur.

Il est donc important de comprendre qu’une émotion demande à être assumée, comme faisant part entière de nous, et accueillie avec amour dans notre structure.

Dès lors qu’une émotion a vécu, elle est libérée, et ça laisse de la place dans notre champ énergétique pour y placer quelque chose de plus doux comme l’amour.

Une émotion qui a circulé, c’est une évolution de notre plan de conscience.

Puisque nous sommes incarnés pour vivre des émotions qui sont planifiées par notre âme, et qui devront, de toute façon, être acceptées comme telles, sinon la vie nous les représentera sans cesse.

Nous pouvons toujours essayer de contourner le problème en gardant le contrôle avec notre ego, nous ne pourrons pas passer au plan supérieur de conscience tant que nous n’aurons pas vécu les émotions que nous devons vivre pour les transmuter en amour.