Instant présent ou procrastination

Partagez avec vos amis :

Dans la vie, tout est subtil.

Dans l’air du spirituel, nous entendons énormément : profiter de l’instant présent, ne rien faire, visualiser son rêve…

Alors si c’est la recette que vous appliquez actuellement, regardez qu’est-ce que vous avez produit ces 12 derniers mois…

Ok nous ne sommes pas là pour trimer, pour nous défoncer dans l’action, mais nous ne sommes pas là pour ne rien faire non plus, puisque la vie est mouvement, et nous sommes la vie.

Si vous posez votre corps physique dans un lit, et que vous ne bougez plus pendant 30 jours, est-ce que vous trouvez ça logique ?

De la même façon, si vous vous levez le matin, sans faire d’exercice physique de la journée, et sans faire d’interaction sociale, synonyme de travail, alors vous n’aurez pas de transformation positive dans votre vie.

Et s’il n’y a pas de transformation positive, il y aura donc régression.

Puisque dans la vie, soit on évolue, soit on involue, mais on ne peut pas stagner.

Et quand on involue, ce sont les énergies qui ne circulent pas, et par conséquent elles vont donc se cristalliser dans la matière.

Que ce soit dans le corps physique, à générer des douleurs, des pathologies, voir, des maladies dégénératives…

Que ce soit dans les personnes qui vous entourent, famille, amis, relationnel…

Que ce soit dans le matériel dans le sens de la possession, voiture, habitat…

Nous sommes incarnés pour élever nos vibrations, c’est notre seul mission.

Pour élever nos vibrations, nous devons être dans l’acceptation et dans la joie.

Se poser dans l’instant présent, va permettre d’accepter.

Mais la joie ne peut se traduire qu’à travers la créativité, l’interaction sociale, la rencontre avec les autres, mais en aucun cas à rester seul sur son canapé à visualiser son rêve.

Dans ce cas, nous sommes plus proches de la procrastination.

« Je ne fais pas aujourd’hui, je ferai demain, puisque je profite de l’instant présent… »

Mais en fait, c’est juste : « Je ne fais pas aujourd’hui, parce que je ne vais pas aller affronter mes peurs aujourd’hui », et là, nous sommes dans la procrastination.

Partagez avec vos amis :