Retour expérience immersion à domicile

la semaine de 15 heures avec Stéphane Bride-Bonnot

Cette semaine j’ai donc expérimenté l’immersion à domicile pour voir si je pouvais proposer un service moins cher et plus accessible, et voici donc le retour.
Attention, je ne porte aucun jugement, ce n’est ici qu’une analyse des énergies, qui sont le prolongement des croyances que nous nous infligeons.
Je me régale à analyser la matérialisation de ces énergies qui émanent de nous.
C’est toujours le même schéma, l’énergie pure du être, la fluidité, la joie, la paix et l’abondance…
Et l’énergie de l’ego, qui limite, conditionne, ferme les portes.
Commençons par redéfinir l’ego. 
L’ego, ce sont les mémoires qui servent à protéger l’humain incarné.
L’ego commence à titre individuel, mais comme il a besoin d’appartenance pour se rassurer, il crée des groupements, qui créent des égrégores, qui conduisent à la maladie et aux guerres, à l’opposé de ce dont il est tenu à faire, nous protéger contre la mort…
L’ego est associé à la séparation, le monde de la forme, tout ce qui ne se ressemble pas sur le plan visuel.
Les mémoires de l’ego sont associées à des traumatismes personnels, ou de notre lignée… ce sont également les étiquettes qui nous ont été collées… et c’est tout ce qui pénètre par nos cinq sens dans les expériences de la vie à chaque instant. 
Ces mémoires sont toujours associées à la peur.
Mon accompagnement en immersion consiste donc à aider la personne à reconnaître le personnage égotique qu’elle s’est construite depuis son enfance. 
Et puis commencer à tomber les limites les plus bloquantes ici et maintenant…
Apprendre à reconnaître son ego, l’apprivoiser, et lui redonner son rôle de serviteur et non de maître. 
Dès lors que nous sommes dans la conscience, maître de notre ego, nous ne pouvons plus avoir un seul problème dans notre existence, dans aucun domaine de notre vie.
Pour arriver à faire ce travail, je dois baisser l’intensité du plan mental, ce qui me demande en général une journée complète.
Et c’est seulement à ce moment-là que nous pouvons commencer le travail de profondeur sur le plan émotionnel.
Parce que nous ne pouvons pas transformer notre existence si nous restons dans le plan mental, c’est pour cela que de lire des livres et regarder des vidéos ne peut pas suffire, ce n’est pas possible.
Alors maintenant, quand je vais en immersion dans un endroit neutre, ce sont les énergies de la conscience de Stéphane qui dominent.
Même si l’endroit est en résonance avec le client, c’est bluffant comment le « hasard » nous place super bien les choses.
Mais ce sont les énergies hautes de Stéphane qui restent dominantes, et par conséquent, le client ne peut que s’en nourrir et monter pendant les 4 jours d’immersion.
Ainsi, l’ego se soumet, l’être se déploie, et les résultats sont extraordinaires, miraculeux, de façon hyper rapides.
Puisque les énergies sont toujours là, il suffit de s’y connecter, avec la conscience, et non avec l’ego.
Cette semaine j’étais donc en accompagnement avec une personne qui n’avait pas le budget pour suivre l’immersion telle que je la propose avec des résultats extraordinaires.
J’ai donc proposé d’expérimenter l’immersion à domicile.
C’est-à-dire que nous n’étions plus dans les énergies neutres d’un lieu, en adéquation avec la conscience de Stéphane, mais dans les énergies du client tel qu’il est ici et maintenant.
Puisque je rappelle qu’il n’y a pas de séparation entre nous et tout ce qui est autour de nous, notre voiture, notre habitat, puisque ce sont les mêmes énergies que ce que nous sommes.
Le hasard n’existe pas, tout est vibration, et nous ne pouvons avoir dans notre environnement extérieur, que le prolongement de ce que nous sommes ici et maintenant.
Ainsi, quand je vais dans le lieu de cette cliente, je me retrouve dans les énergies de son ego.
Et naturellement, je me connecte, puisque je me lie à cette cliente, je branche le fil pour que les énergies circulent.
Et voici donc ce qui s’est passé…
Tout d’abord, arrivé à Auxerre, j’ai un voyant qui s’allume sur mon tableau de bord, problème de charge électrique. 
Il me reste encore 2 heures avant d’arriver chez la cliente.
Je sais que je suis connecté au client dès lors que j’approche, j’ai appris à discerner ce qui vient de moi et ce qui ne vient pas de moi.
Je garde donc le focus sur la confiance, alors que si on regarde sur internet il est déconseillé de rouler avec ce voyant rouge, parce que c’est un coup à se retrouver à pied sur la bande d’arrêt d’urgence.
Je continue donc la route, et c’est à quelques kilomètres de l’arrivée que tout commence à dégénérer dans la voiture.
Alors que je suis sous un tunnel interminable de 10 km de long, l’autoradio s’éteint, les lumières du tableau de bord s’éteignent une à une, plus de clignotant, plus de lumière, que le moteur qui roule encore…
D’un côté l’angoisse de tomber en panne dans le noir sous ce tunnel, et en parallèle la confiance, parce que je sais que ce n’est pas moi, ce sont les énergies de la cliente et du lieu où je vais.
Sortie du tunnel, rassuré de voir la lumière, le GPS m’annonce 2 km pour arriver, je commence à lâcher prise beaucoup plus puissant, tout va bien.
J’arrive à destination, juste en face, un garage Citroën, je me gare sur le parking, la voiture cale, je ne peux pas aller plus loin. 
Je suis au pied de l’immeuble de ma cliente.
Le problème de la voiture est un problème électrique, a priori, l’alternateur.
Comme tout est lié, je précise ici que j’avais posé l’intention de changer ma voiture le 23 mars…
Je suis juste en avance sur le calendrier, et dans des conditions peut-être moins confortables.
Je n’ai pas pu poursuivre en voiture, elle a été immobilisée, j’ai dû faire jouer l’assistance, du coup, j’ai annulé 2 rendez-vous clients samedi, dans la suite de cette anecdote.
Alors une fois arrivé chez la cliente, j’ai pu mettre en lumière un encombrement de l’esprit, par rapport la déco de l’Intérieur…
Un problème de connexion aux énergies de la source, son être, avec le réseau électrique vétuste, plus de la moitié des prises électriques ne fonctionnent pas dans l’appartement…
Problème électrique dans l’appartement, problème électrique dans ma voiture…
Jeudi matin, nous allons prendre un café dans un bar, et comme toujours, j’analyse les signes de la vie, et nous nous retrouvons contre la fenêtre avec un volet métallique bloqué fermé, vue sur le noir.
C’est toujours donc l’expression de cet être de lumière qui est bloqué par le rideau de L’ego.
Nous avons donc fait ce travail de tomber le plan mental, le travail a été pertinent, jeudi soir, tout était parfait.
Mais comme la cliente est retournée dans son lit, dans sa chambre, dans les mémoires du lieu, elle a rechargé tout ce négatif dans la nuit.
Vendredi matin je me retrouvais à la case départ.
Je me retrouvais à mettre mon énergie contre un ego fermé.
Ça s’est manifesté dans la matière, puisqu’un volet roulant du séjour de la cliente est resté bloqué à l’état fermé comme dans le bar la veille.
Je n’ai rien pu produire de la journée, impossible de remettre le mental au placard.
Ça m’a fatigué personnellement sur le plan des énergies.
Donc je n’ai pas pu me rétablir, encore moins rétablir ma voiture.
Ça a bloqué également sur le plan des finances puisque j’ai été payé moins que ce que j’aurais dû être payé, puisque ça a bloqué également sur le plan financier.
Par conséquent, j’ai été payé moins, je suis fatigué plus, je n’ai plus ma voiture, et le travail sur la cliente n’est pas productif tel que j’ai l’habitude de le vivre dans mes immersions.
Ainsi, je peux vous confirmer que l’immersion à domicile n’est pas du tout une bonne expérience de transformation.
Ça ne fait que renforcer ma croyance que nous ne pouvons nous rétablir que dans des énergies neutres, sur de l’immersion complète, et pas sur des séances individuelles, à l’heure, chez soi, ou dans un cabinet.
J’ai donc retiré de mon site internet l’accompagnement à la demi-journée ou à la journée qui ne suffisent pas.
Puisque tout ceux qui passeront en immersion avec un coach #tousformidable seront garantis de savoir reconnaître leur ego et devenir maître de leur vie, et ça, ça nécessite du temps et de la profondeur, et dans des énergies hautes, certainement pas chez le client.
Voilà donc le retour d’expérience que je pouvais vous partager ce jour.
Nous allons donc continuer les immersions telles que je les fait aujourd’hui, je pense être un des seuls coach à le faire, mais c’est tellement bon et c’est tellement puissant.
Et ce clin d’œil quand même par rapport à la photo, le taxi de l’assistance qui vient me chercher, dans un van aux vitres teintées, tel une star…
En complément d’une anecdote qui m’est arrivé il y a 3 semaines lorsque je suis allé ouvrir un compte My French Bank…
J’avais rendez-vous à 14 heures, je m’approche de l’entrée, avec toute la file d’attente, le rideau se lève, les portes s’ouvrent, et je vois un monsieur qui me cherche… « Mr Bride-Bonnot, venez venez… » pour me faire passer devant tout le monde…
Il me vend cette carte comme la carte des riches, puisque les riches la prennent pour aller à l’étranger et ne pas avoir de frais…
Après avoir passé 1h30 dans le bureau, parce qu’il galérait un peu pour m’enregistrer, ce conseiller a appelé le directeur qui est venu me saluer en personne, comme si j’étais un gagnant du loto…
Depuis plusieurs jours, je vis des synchronicités qui me conduisent dans ce monde d’abondance.
Il est important de comprendre que nous sommes ici à un niveau vibratoire, et c’est aux gens de se donner les moyens de se connecter à qui nous sommes pour venir se nourrir de notre énergie… et non à nous à descendre pour s’adapter à l’autre, sinon on en paye les conséquences comme je viens de le faire…
Manque à gagner sur la prestation, fatigue physique, réparation sur la voiture, 2 rendez-vous clients annulés…
C’est exactement comme ça quand nous nous positionnons dans le statut de sauveur.
Alors je ferme cette parenthèse, je me reconnecte à qui je suis et qui je veux être, et gratitude à la vie pour m’avoir montré une fois de plus la puissance des énergies, et toujours dans la même rapidité.
La vie est magique avec un grand M.
Nous sommes de vrais magiciens, dès lors que nous accédons à notre plan émotionnel.
Nous avons tout pouvoir sur notre existence, dès lors que nous affrontons nos émotions, que nous vivons la vie, et que nous cessons de fuir et de compatir.
Nous sommes responsable de notre karma, et chacun est responsable de son karma, nous ne pouvons pas donner du poisson aux autres, nous ne pouvons que leur apprendre à pêcher, si nous ne voulons pas crever de faim avec.
C’est ainsi qu’est faite la vie, et tant que nous suivons la vie, alors la vie ne nous veut que du bien.
Stéphane 

la semaine de 15 heures avec Stéphane Bride-Bonnot