On a tous le droit, d’aimer sa vie ou pas

Partagez avec vos amis :

Si vous pensez que vous n’avez pas droit au bonheur, que vous avez une vie lourde, et par conséquent tous les blablas des autres ne peuvent pas correspondre à votre profil…

C’est que vous êtes au service de votre mental, de votre ego.

Vous répondez à votre système de croyance que l’on vous a inculqué, et vous subissez votre vie au détriment de votre mission qui vous procurerait joie et abondance.

Nous sommes tous des êtres incarnés avec le même potentiel, avec la même connexion énergétique, qui se passe dans notre cœur, dans le silence de notre âme.

Et c’est seulement quand nous arrêtons de nous plaindre, de nous comparer, de nous victimiser, de rejeter la faute sur l’autre, de courir dans tous les sens, de fuir nos émotions, que nous pouvons entrer en connexion avec nous-mêmes.

Et ce jour-là devient magique.

C’est le début d’un processus de transformation plus ou moins long selon les personnes, qui permet de lâcher tout ce qui est lourd et redondant.

Un processus qui peut être très rapide, 2 semaines suffisent, dès lors que nous prenons le temps d’aller dans la profondeur profonde.

Parce que tout ce qui appartient au mental ou à l’ego, ce ne sont que des illusions.

Et tant que nous donnons du pouvoir à ces illusions, elles deviennent notre réalité, et polluent notre quotidien.

En entrant en introspection, dans le silence le plus total, nous ouvrons la lumière de la conscience pour comprendre le mécanisme du jeu de notre ego.

Je dis bien dans le silence, ce n’est pas à se réciter des mantras, ou à partir en méditation sur du blabla mental commandité par un thérapeute quelconque, mais le silence sans aucun son.

Il n’y a que là que nous pouvons nous connecter à la source.

Et de préférence dans la nature, dehors, en extérieur, pieds nus, cul nu, le plus près possible de ce que nous sommes, la nature.

Et ça, tout le monde a les mêmes capacités, puisque nous sommes tous la vie.

C’est un choix, une volonté de faire, une décision à prendre, pour enfin entreprendre le changement.

Dès lors que nous changeons nos croyances, notre inconscient nous filtre une nouvelle réalité.

Pour preuve, dès lors qu’on met le pied dans le spirituel, on commence à voir des plumes blanches et des heures miroirs à tour de bras.

Mais la pendule est toujours passée de 10h09 à 10h11 en passant par 10h10, seulement votre paradigme n’était pas paramétré pour vous le montrer auparavant.

Et nous pouvons modifier tout ce que nous voulons dans notre réalité.

Puisque tout existe, tout est là, mais nous ne voyons que ce que nous croyons.

La règle est la même pour chacun, pour chaque être humain, ce sont les mêmes lois de l’univers, c’est la même physique, ce sont les mêmes hormones qui stimulent les mêmes neurones…

Nous sommes la conséquence de nos choix, c’est tout.

Partagez avec vos amis :