Nous sommes des vrais magiciens.

Quand nous commençons dans le spirituel, nous apprenons à commander notre place de parking, et nous remarquons que ça fonctionne très rapidement.

Puis nous retournons dans nos travers, à juger l’autre, à alimenter la séparation.

Pourtant nous pouvons tout commander à la vie, puisque l’abondance est déjà là.

Voici par exemple comment j’ai commandé ma maison dans laquelle je vis actuellement.

Tout est allé très vite, et au-delà de ce que j’aurais imaginé.

Je rappelle que je suis arrivé à pornichet après avoir touché le fond du trou en septembre 2016.

J’ai découvert la PNL, et le monde spirituel en mai 2016, alors que j’étais au fond du trou et j’avais tout perdu sur le plan matériel.

Je venais de Privas en Ardèche, où mon ex-femme et mon fils Enzo, qui avait 8 ans à l’époque, étaient restés.

Je vivais dans un petit appartement avec une seule chambre, quand je recevais Enzo, il dormait au pied de mon lit, sur un matelas, par terre.

Nous sommes le 8 septembre 2018, je décide que maintenant je mérite d’avoir une chambre pour recevoir mon fils.

Il est 16h30 lorsque je me promène sur le remblai de pornichet, et découvre que plein d’appartements se sont libérés maintenant que les vacances sont terminées.

À 18h, je vais sur le site du boncoin, et je cherche pour me loger dans un 2 chambres.

La première annonce que je vois, une maison 2 chambres dans le même quartier de Pornichet.

À 19h, le propriétaire me réponds en disant que c’est envisageable de me louer cette maison mais uniquement jusqu’au mois de juin.

J’ai rendez-vous le samedi matin pour visiter cette maison, nous sommes le 9 septembre.

Tout est parfait, tout répond à mes attentes, le contact passe très bien avec les propriétaires.

Les propriétaires ont 2 maisons côte-à-côte, celle que je dois louer n’est pas celle que je visite mais c’est celle d’à côté, que je visiterai le samedi suivant.

Tout était parfait, sauf que je devais la libérer au 30 juin.

Lorsque j’arrive le samedi suivant, nous faisons de nouveau une visite, tout semble OK, lorsque les propriétaires disent « nous avons un problème. »

« Nous n’avons pas trouvé de bail sur 9 mois, mais nous avons fait nos calculs, et nous sommes ok pour louer à l’année, juillet-août compris ».

Nous tombons d’accord, et j’emménage le 28 septembre.

Mais la vie a été encore bien plus généreuse…

Arrive les vacances de la Toussaint, Enzo vient passer 2 semaines à la maison, tout heureux d’avoir sa chambre.

Il repart à Privas en Ardèche début novembre, puis deux semaines plus tard, ça mère me rappelle pour dire « je perds mon boulot en Ardèche, je suis muté à Pontchâteau », à 30 km de Pornichet.

De 800 km, il se rapproche à 30 km.

Encore plus fort, sa maman n’arrivant pas à trouver de location, elle me demande pour prendre la garde d’Enzo.

C’est ainsi que le 1er février 2019, Enzo devient Pornichetin.

Enzo qui me reprochait de l’avoir abandonné quand j’ai fuit l’Ardèche après ma TS du 2 mai 2016, se retrouve aujourd’hui à partager des moments en permanence avec son papa.

Ceci est un exemple parmi tant d’autres de ce que la vie nous met en place…

Plus en lâche le contrôle, plus on laisse « l’ame-agit », plus c’est magique.