Lire ne suffit pas pour guérir

Partagez avec vos amis :

Quand je dis lire, je peux rajouter se nourrir de vidéos, de contenus multimédias, bref, je globalise ici tout ce qui est abreuvage mental.

J’entends par guérir, ne plus souffrir, ne plus être dépendant de l’extérieur pour être épanouie H24, et ce, dans tous les domaines de notre vie.

Il n’y a qu’une seule façon d’entreprendre le changement, c’est de se connecter à des énergies différentes.

Tant que nous ne modifions rien en ce qui concerne l’évolution de notre corps physique dans la matière, à savoir les habitudes, les rituels, les comportements, les relations, et surtout la conscience que nous portons sur les relations, il ne peut y avoir aucun changement pérenne en soi.

Nous pouvons faire des exercices dans tous les sens, tant qu’il n’y a pas eu une prise de conscience qui engendre une modification de comportement, il ne peut pas y avoir de transformation.

L’amour est vraiment erroné pour énormément de monde sur cette planète, y compris chez les êtres « éveillés ».

L’amour, c’est une confiance absolue dans l’autre.

Ça veut dire qu’il ne peut plus y avoir de place pour le doute, le jugement, à quelque degré que ce soit.

Nous sommes le tout, connecté à la source, et si moi je suis le tout, chacun des êtres humains qui sont autour de moi sont le tout également, et par conséquent, ils sont moi.

Ce qui veut dire que si nous estimons ne pas avoir besoin de pardonner ou fréquenter, ne serait-ce qu’une seule personne sur cette planète, c’est que nous ne sommes pas en plein amour.

On peut faire des mantras à tour de bras…

On peut faire des bonhommes aux allumettes autant que de galipettes…

On peut prier autant qu’on va chier…

On peut faire des thérapies, tout comme on fait pipi…

On peut faire du ho’oponopono à tire-larigot…

On peut allumer des lumières tant que ça peut nous plaire…

On peut lire des livres jusqu’à se rendre ivre…

C’est uniquement quand vous ferez exclusivement des choix de cœur et non des choix de peur, et que vous n’émettrez plus une seule critique à l’encontre de quiconque, que vous verrez une véritable transformation dans votre vie.

Il est bon de discerner la compassion du jugement.

Il faut bien retenir que nous sommes des êtres complets, nous sommes le tout, et nous appartenons au tout.

Voir un défaut chez l’autre, c’est se voir dans un miroir.

Critiquer ce défaut, c’est se rejeter soi-même.

Accueillir ce défaut, c’est se reconnaître chez l’autre.

Quand nous mettons en conscience nos propres défauts, et que nous les accueillons, nous ne les percevons plus chez l’autre.

Ainsi, notre vie est de plus en plus douce et somptueuse.

Alors il nous vient le goût à aimer et respecter son corps…

Et là, nous commençons à nous affirmer, nous commençons à refuser ce qui n’est plus en accord avec nos valeurs.

Nous commençons à écouter notre cœur de plus en plus, au point de refuser des opportunités qui pourraient nous apporter une récompense immédiate, que nous aurions accepté dans nos anciens schémas.

Et ainsi, nous évoluons sur le chemin de l’amour.

Plus nous avançons sur le chemin de l’amour, plus nous sommes dans la confiance, et la vie nous le rend magnifiquement bien.

Nous sommes #tousformidable ❤

Partagez avec vos amis :