Les rencontres physiques

la semaine de 15 heures avec Stéphane Bride-Bonnot

Nous sommes énergie, vibratoire et magnétique. 
Nous attirons à nous les personnes qui répondent à notre intention, même inconsciente, mais qui répondent également à nos mémoires transgénérationnelles ou liées à notre histoire de vie actuelle, également à nos croyances.
Ce qui veut dire que toute personne qui rentre dans notre vie ici et maintenant est là pour nous montrer qui nous étions hier, ou pour nous aider à grandir.
Quand c’est une personne en résonance avec une mémoire du passé, ce sera une rencontre isolée, si on est dans l’accueil et non dans le rejet, nous ne réactiverons pas cette mémoire…
Par contre si nous avons tendance à attirer le même style de personne et que ça nous dérange, que ça nous irrite, il est bon de comprendre le travail à faire.
Juger et rejeter l’autre, c’est satisfaire son ego et son besoin de briller, mais nous ne sommes pas le personnage de l’ego.
Nous sommes de l’énergie pure, et nous attirons exclusivement ce que nous sommes, en terme d’intention, de mémoires et de croyances.
Je peux poser l’intention d’attirer la personne qui me servira à grandir, mais avec le ma mémoire de rejet, d’abandon, d’injustice,… je vais attirer une personne qui sera toujours dans la souffrance, et nous continuerons d’alimenter le triangle de Karpman. 
À noter qu’une mémoire s’éradique en une fraction de seconde.
Dès lors que je décide de ne plus être victime mais responsable, je cesse de nourrir cette part de moi qui a besoin de se plaindre, je comprends que je ne suis pas le blessé, mais l’être puissant, et je mets le focus sur les énergies de l’être et non de l’ego, et le problème se dissout immédiatement.
En parallèle bien sûr, il faut travailler la croyance.
Parce que je ne peux pas neutraliser une mémoire si je n’y crois pas.
Alors pour ceux qui sont encore aujourd’hui en train de chercher à solutionner le problème des blessures de l’âme, je vous invite tout simplement à changer vos médias, changer votre focus, changer vos groupes Facebook, comprendre que nous sommes énergie pure, et que l’énergie se développe là où nous portons notre attention.
Tant que nous nous considérons blessé de l’âme, nous sommes au statut de victime, et nous ne pouvons pas resplendir notre pleine lumière dans cette humanité qui a tant besoin de nous de façon urgente maintenant.
Changer son focus, changer son environnement, permet de changer sa croyance.
De là, nous pouvons transformer la mémoire, et ne plus ressentir de sentiments négatifs dès aujourd’hui.
Lors d’une immersion de février, la personne m’a sorti trois fois « les blessures de l’abandon » entre le lundi 16h et le mercredi midi, et ensuite le discours était « j’ai toujours été soutenue dans ma vie ».
C’était la même personne, avec la même histoire de vie.
La vie se joue dans l’instant présent, ici et maintenant, tant que nous allons gratter dans le passé, nous alimentons le passé, et nous faisons vivre le passé, je trouve personnellement que c’est du gâchis, comme notre vie est si courte.
Nous sommes #tousformidable ❤

la semaine de 15 heures avec Stéphane Bride-Bonnot