Est-ce que vous vous aimez suffisamment ?

Partagez avec vos amis :

Je commence la rédaction pour un article de mon blog, et je suis en train de réfléchir à retransformer le titre, pour mettre des mots clés, pour faire plaisir aux robots de Google, et puis finalement je me dis, mais non, ce n’est pas ça que mon cœur veut…

Je m’adresse à des humains, et je laisse couler mon inspiration…

C’est clair que si avant j’étais dans le marketing, aujourd’hui je n’en ai plus envie.

Nous n’avons pas besoin de créer de besoin pour générer une envie, il y a déjà de quoi faire pour se rétablir, et apprendre à s’aimer.

Alors, je suis mon cœur, et je sais que la vie va me le rendre très bien.

Ce sera la première clé de cet article, toujours suivre son cœur, apprendre à dire non, dès lors que ce n’est pas un choix de cœur.

Cette parenthèse close, nous sommes aujourd’hui le lundi 8 février 2021, et je vais faire une vidéo en direct sur Facebook à 11h30 sur le thème de l’amour…

Cette vidéo est disponible en fin de cet article.

Alors l’amour…

Qu’est-ce que l’amour évoque pour vous ?

Il y a cet amour inconditionnel, que tout le monde prétend être, tout au moins dans le monde des éveillés, et l’amour conditionnel, l’amour du petit homme, l’amour aux cent mille définitions, aux cent mille perceptions…

Et si en fait c’était le même amour, mais que ce soit simplement notre vocabulaire qui soit trop limité pour découper en plusieurs degrés ce même amour ?

Avez-vous remarqué que la majorité des conflits naissent dès lors qu’il y a un manque de communication ?

Il y a un des protagonistes qui ne sait pas dire pourquoi il réagit de cette façon (toujours par peur), ou alors un protagoniste qui est tellement pudique qu’il ne dira jamais « Je t’aime »…

Avez-vous remarqué que dans n’importe quel problème, dès lors que nous y portons de l’amour, il se résorbe ?

Alors, que l’on croit ou non dans l’invisible, dans Dieu, dans la réincarnation, ne peut-on pas croire déjà dans l’amour ?

Dès lors que nous sommes dans l’amour, tout est beaucoup plus facile, tout est beaucoup plus fluide, tout est beaucoup plus doux…

Si tout est plus fluide, nous forçons moins, alors nous épuisons moins notre corps physique… et si nous épuisons moins notre corps physique, il a plus de force pour se régénérer, et optimiser ses défenses immunitaires…

Alors vaut-il mieux vivre une vie de stress ou une vie paisible ?

Les facteurs de stress sont nombreux, courir après le temps est le plus connu, mais il y a la mauvaise alimentation, le manque de sommeil, la non synchronisation avec la luminosité extérieure ( dormir la nuit et vivre la journée) , ne pas écouter son corps physique, la sédentarité, ne pas gérer ses émotions, se faire du souci pour les autres…

Si nous arrivons à retirer tous ces facteurs de stress, pour se recentrer sur soi et ses valeurs fondamentales, la vie se transforme radicalement.

Je vais vous communiquer aujourd’hui une clé.

Une clé que vous pouvez utiliser dès lors que vous êtes confronté à un choix dans votre vie.

Une clé que vous pouvez utiliser pour faire un point sur toutes vos habitudes journalières, et savoir si elles répondent correctement à ce qui est bon pour vous.

Parce que nous sommes à 95 % inconscient, nous avons un fonctionnement en pilotage automatique, et des fois nous ne nous rendons même pas compte des petites actions que nous faisons au quotidien, comment elles sont destructrices pour notre être.

Alors voici cette clé.

Vous êtes certainement parents, vous avez un ou plusieurs enfants.

Si ce n’est pas le cas, vous pourrez faire l’exercice avec un neveu ou une nièce, ou une petite sœur ou un petit frère.

Un bébé que vous avez connu, un bébé que vous allez replacer dans la période de ses 6 mois…

Ça y est, vous y êtes, vous avez trouvé ?

Un bébé plein d’amour, innocent, qui ne fait que respirer, manger, dormir, éliminer, jouer…

Vous l’aimez ce petit bébé, hein ?

Qu’il est mignon ce petit bébé, on a envie de le câliner, on a envie de le papouiller…

Vous allez maintenant vous connecter à ce bébé, comme si c’était vous quand vous aviez 6 mois…

Vous et ce bébé ne faites plus qu’un.

Vous ressentez cet amour ?

Maintenant que la connexion est faite, que vous êtes en état d’amour intense, avec un être merveilleux, plein d’amour lui aussi, qui ne demande qu’à être heureux, en pleine santé, dans la joie permanente…

Vous ressentez comme c’est bon ?

À partir de cet état, vous allez vous poser les questions suivantes ?

Est-ce que toi, mon bébé d’amour, tu mérites…

Et là, vous allez lister tout ce qui vous appartient à vous ici à l’âge adulte…

Si vous travaillez à l’usine, que vous êtes fumeur, avec un conjoint violent, voici ce qui va ressortir par exemple…

Est-ce que toi, mon bébé d’amour, tu mérites de fumer x cigarette par jour ?

Est-ce que toi, mon bébé d’amour, tu mérites d’aller travailler dans un milieu qui n’a pas de sens pour ta vie ?

Est-ce que toi, mon bébé d’amour, tu mérites de sacrifier ton temps pour construire le rêve d’un PDG ?

Est-ce que toi, mon bébé d’amour, tu mérites d’être esclave d’une maison pour cet homme qui t’accompagne ?

Est-ce que toi, mon bébé d’amour, tu mérites de subir un mec qui t’apporte plus de mauvais moments que de bons moments ?

Etc…

Vous avez compris que vous pouvez faire une belle liste, et vous avez compris que l’émotion rentre en conflit…

L’émotion rentre en conflit, parce que ce n’est pas un choix de cœur, c’est un choix que vous avez fait par peur d’être seul, par peur de ne pas gagner d’argent, pour combler un manque affectif…

Tous les êtres humains que nous sommes, nous sommes en carence affective, nous avons besoin d’être aimé, nous avons besoin de reconnaissance, nous avons besoin d’appartenance, c’est humain.

Même le perché du coin qui va vous dire « je suis amour », « je m’aime », regardez sa vie, puisque tout ce qui est dans la matière autour de nous ce n’est que le prolongement de nos propres vibrations.

Et encore quand je dis regardez sa vie, ce n’est même pas à faire, puisque vous ne verrez que ce qu’il veut que vous voyez.

Et puis vous pouvez entrer dans le jeu de la comparaison, qui appartient l’ego, qui est néfaste pour notre bien-être.

Je veux simplement dire, qu’aucun être humain incarné sur terre, n’atteint son objectif de se reconnecter à la source divine, au tout, à s’aimer pleinement, c’est impossible, pour moi, dans la matière.

C’est tout un processus, tout un cheminement, qui se fait pas à pas, chaque jour un peu plus, de prises de conscience en prises de conscience.

Voici pour l’exercice du jour, vous avez déjà de quoi avancer le schmilblick.

Alors bien sûr, il va y avoir plein de questions qui auront pour réponse « non ».

Parce que tous les choix que nous faisons pour répondre à la morale, à la loyauté, pour faire plaisir à l’autre, dans la peur de…, sont contraires à nos valeurs, et ne sont pas en alignement avec notre cœur.

Ainsi, l’étape suivante sera donc de changer pour que tous ces points deviennent en accord avec votre cœur.

Alors ne cherchez pas à tout changer du jour au lendemain.

Avancez un pas après l’autre.

Là, le mental va se manifester, puisque vous allez modifier des habitudes, lâcher du confort, ça va activer vos peurs.

C’est un processus normal.

Vous devez retenir que la vie ne vous veut que du bien.

Dès lors que vous suivez votre cœur, il ne vous arrivera que du bon.

Mais vous devez rester dans la foi, parce que si vous émettez un doute, vous cassez la vibration, et du coup le téléchargement se ralentit où s’arrête.

Et retenez également que l’univers n’aime pas le vide.

Si vous lâchez quelque chose qui ne répond pas correctement à ces questions, qui vous génèrent de la souffrance, naturellement quelque chose d’autre viendra en lieu et place à très court terme, dès lors que vous coupez réellement les liens de façon ferme.

C’est des fois assez subtil.

Mais la vie nous envoie toujours des signes, des messages…

Ou plutôt, nos vibrations commencent à attirer à nous des circonstances qui montrent que nous modifions nos énergies.

Parce que dès lors que nous modifions notre pensée, nous modifions notre signature électromagnétique, et l’environnement extérieur se transforme, c’est immédiat, c’est de l’énergie, c’est plus rapide que la lumière.

Ça c’est la loi d’attraction, c’est un autre sujet.

Alors revenez toujours dans la peau de ce bébé de 6 mois, et prenez vos décisions qui répondent en accord avec l’amour que vous portez à ce bébé de 6 mois.

On respecte le corps, une bonne alimentation, de l’exercice physique, il bouge ses petits bras, ses petites jambes, vous le voyez, comme il les bouge, et vous les stimulez aussi des fois…

Et vous n’allez pas le mettre avec quelqu’un qui ne l’aime pas, qui ne le chérie pas, qui ne lui apporte pas de la tendresse…

Vous n’allez pas le lever à 6 h le matin pour aller faire une journée chez un patron et revenir à 20h le soir…

Vous n’allez pas le mettre toute la journée devant une tablette…

Vous n’allez pas le mettre devant BFM TV…

Et, qui a toute son importance…

Vous n’allez pas le juger ?

Je vous souhaite de rester bébé le plus longtemps possible et de vous aimer sans modération.

Vous êtes #tousformidable.

Partagez avec vos amis :